César Manrique

César Manrique

César Manrique (1919-1992) est né à Arrecife, Lanzarote, où son trajectoire artistique a laissé des traces ineffaçables.

Après avoir fini ses études à l' Académie des Beaux-Arts de San Fernando à Madrid (ville où il a vécu entre 1945 et 1964), a exposé souvent sa peinture à l'intérieur et hors de l'Espagne. Participe à la XXX et XXVIII Biennale de Venise (1955 et 1960) et le troisième Biennale d'Amérique latine de La Havane (1955). Au début des années cinquante il travaille l'art non-figuratif et étudie les propriétés de la matière jusqu'à devenir le caractère principal de ses compositions. Il se lie, alors, au mouvement de ces années comme d'autres peintres espagnols Antoni Tàpies, Lucio Muñoz, Manuel Millares ...

 
César Manrique

Il voyage à travers les différents régions du monde, et en 1964, il est allé vivre à New York . La connaissance de l'expressionnisme abstrait américain, le pop art, la nouvelle sculpture et l'art cinétique, lui a fourni d'une culture visuelle fondamental dont sera utile pour sa trajectoire créative postérieure.  Il a exposé trois fois de manière individuelle à New York: en 1966, 1967 et 1969 - à la Galerie Catherine Viviano.Viaja por diversas partes del mundo y, en 1964, se traslada a vivir a Nueva York.

En 1966, il retourne définitivement à Lanzarote; oú il commence a promouvoir un modèle d'intervention dans le territoire, pendant que l'île commence son développement touristique, afin de sauvegarder le patrimoine naturel et culturel insulaire; modèle qui a été décisif pour la déclaration de Lanzarote comme réserve de la biosphère par l'UNESCO en 1993 .

Parallèlement au compromis avec l'île, Manrique a envisagé son travail à d'autres arts créatifs. Il a élaboré une nouvelle idéologie esthétique dont il l'a appelé art-nature/nature-art, qu'il a pu préciser dans ses interventions espatiales, des exemples uniques de l'art public en Espagne: Jameos del Agua, Sa maison à Tahiche, aujourd'hui c'est la maison-siège de la Fondation César Manrique, Mirador del Rio, Jardín de Cactus, etc.

 
Une oeuvre de César Manrique

À part  ses interventions à Lanzarote, il a proposé de nombreux idées  sur d'autres îles - la costa Martiánez y Puerto de la Cruz, en Tenerife; el Mirador de Palmarejo en La Gomera, el Mirador de La Peña, en El Hierro.  Hors les Îles Canaries, il intervint à: Ceuta avec el Parque Marítimo del Mediterráneo, à Madrid avec le centre commercial Madrid, La Vaguada-etc. Quelques interventions, de travaux publics, principalement: miradores, jardins, la remise en état des zones dégradées, de zones côtières ...- des réformes qui respetent  l'environnement naturel et on met en relation les valeurs architectoniques de la tradition locale avec les modernes.

Cultivateur de différentes langues de création: sculpture, peinture,  design urbain, art public ... l'ensemble de sa production artistique exprime une volonté d'intégration avec l'environnement naturel. Propos syncrétique et totalisateur, appellé art total, d'après lui, qu'il a fait explicite dans la conception des espaces publics. Un effort d'harmonisation, en définitif, qui ne  fait pas référence seulement à sa passion pour la beauté, mais aussi pour la vie.

Centres touristiques

Centres touristiques

Les sept Centres Touristiques d'art, Culture et  Tourisme de Lanzarote sont l'héritage le plus pure de Lanzarote de l'artiste César Manrique.

Visiter les centres

 

Bibliographie basique

Bibliographie basique

Liste de toute la bibliographie de base sur sa vie, son travail... l'art de Cesar Manrique.

Voir plus

 

Chronologie

Chronologie

La vie de l'artiste an par an, remarquant chaque moment essentiel de sa trajectoire.

Cronología

 

Saviez-vous que ...

D'autres curiosités

Le Jameitos , habitent à l'intérieur de Jameos del Agua, quelque part entre l'obscurité et la lumière dans un petit lac naturel avec des eaux transparents. C'est  une espèce endémique de l'île, Los Jameitos; ce sont de minuscules crabes, albinos et aveugles, dont l'origine est inconnue.

D'autres curiosités

 
 
close